Pages

lundi 5 avril 2010

Sérénade

Bon lundi,
Je viens de terminer ma page d'introduction à mon nouveau projet. Qu'il fait contraste avec notre printemps qui s'installe! Surtout en cette fin d'après midi, où le soleil se pointe, et que non pas un cardinal, mais 2 cardinaux se courent après dans ma cour! Dans un vol plané, ils ont frôlé la tête de mon bien-aimé que j'ai délégué à la cuisson du souper! Vive le BBQ!
Il n'y a pas que nos conditions climatiques qui ont changé... Il y a 30 ans, lorsque nous nous sommes installés ici, à LaSalle; j'adorais rester dehors pour assister au retour des oies et des hirondelles. Les oies ne faisaient que passer au-dessus de ma tête. Mais les hirondelles avaient un scénario qui se répétaient chaque année, elles se perchaient sur les fils électriques en si grand nombre, et jacassaient si fort qu'on se serait crû dans Birds... Elles répétaient le même scénario à l'automne. Depuis quelques années, on ne les voit plus. J'étais bien triste jusqu'à ce que je m'aperçoive que les Junco visitent ma cour, autant au printemps qu'à l'automne à la recherche de nourriture dans la grosse haie de cèdre qui l'entoure. L'an dernier, à ma grande surprise, j'ai entendu un chant d'oiseau que je ne connaissais pas dutout. Puis je l'ai vu sortir de la haie, hautain et méprisant comme pas possible! Un cardinal! C'est pas vrai... Tout l'hiver, il est venu se cacher dans la haie, et chanter sa romance. Il est de retour, mais ce soir, il se bat pour son territoire avec un adversaire aussi beau que lui. J'ai aussi eu une autre belle surprise: des mésanges. J'avais installé une petite mangeoire avec des graines sur ma corde à linge, puisque je n'étends plus à cause justement de la hauteur de cette haie: on mange mes serviettes, en plus je dois les relaver car on ne se gêne pas pour faire ..... dessus! Les sans-sonnette et les cascals, les carouges à épaulettes et les petits oiseaux, même les pigeons sont tellement mal éduqués! L'environnement souffre des émanations et du gaspillage d'énergie de ma sécheuse, mais c'est meilleur pour mon humeur!!! Je disais que j'avais installé une mangeoire, au grand détriment de mon chéri; il a gagné, je l'ai enlevé, puisque je me suis retrouvée avec une volée de pigeons dans la cour! Faudra que je me trouve une autre solution pour nourrir et attirer mes mésanges...
Tout au long de mon discours, vous trouvez un des éléments clé de mon projet actuel de scrap: cette merveilleuse haie de cèdres qui entoure ma cour arrière. Elle mesure près de 8 pieds, a quelque 5 pieds de profonds, et est âgée de 30 ans. Nous avons eu vraiment peur de la perdre dans le verglas et vous comprendrez pourquoi au fil des pages c'est un peu son histoire et celle de mon érable que je raconte.
Je recherche dans mes souvenirs un peu de précision quant aux dates. Il est vrai que lorsqu'on fait du scrap, on ne prend plus les photos de la même façon, on est plus soucieuse des détails, des dates. Je prends des notes maintenant quant aux photos qui se retrouveront dans mes albums, je ne me fie plus à ma mémoire. Preuve est faite que le verglas aussi exceptionnel soit-il comme expérience, j'en ai oublié beaucoup de détails.
Voilà donc, la toute première page et une photo de mon ami le cardinal. Je n'ai jamais été suffisamment rapide pour les capter les 2 en vol...
A plus.




Fiche technique: Papier: Basic Grey; papier brillant: Creative Memories; lettres: grosses Creative Memories; petites: Quickutz, Lucy; flocons: Magenta; pourdres à embosser Stampin Up - cuivre Top Boss; Crayons Copic.

2 commentaires:

PauleetChinelle a dit…

Superbe page! Tu es bien parti mais je n'ai pas bien compris le thème de ton album. Est-ce le verglas ou toutes les choses de la nature que tu aimes? La peur que tu avais du manque de couleur n'est pas présente sur cette page. Je te comprends vraiment par contre car j'ai de la difficulté avec les photos en sépia et j'aime tellement cela.

p.s. petite anecdote, j'ai eu la visite d'une Perdrix de Hongrie, il y a deux semaines dans ma cour. C'est a cause que nous sommes très près du sanctuaire d'oiseau au bout de la 8e à Lasalle et que j'ai une piscine dans ma cour. Elle c'est juste un peu trompé mais les amis chez nous étaient bien heureux et moi stressé j'ai appelé un peu partout car je ne savais pas trop quoi faire. C'est un voisin, propriétaire de Héritage Laurentien qui m'a aidé et renseigné au sujet de notre gros oiseau. Elle était grosse comme une poule mais avec une queue comme pas très belle mais la couleur de ses plumes dans la nuque était sublime.

Danielle Champagne a dit…

Le thème de cet album est le grand verglas. Wow, je n'ai jamais vu cet oiseau! Ce doit être impressionnant!