Pages

mardi 9 février 2010

Éloge de la douceur

Salut à vous,
Larousse définit la douceur comme suit: "qualité de ce qui est doux au goût, agréable aux autres sens. Caractère de ce qui n'est pas extrême, excessif, brusque ou discontinu."
Côté goût, c'est très simple: le chocolat évoque la douceur. Mon amie Suzanne m'a donné la recette du pouding au chocolat de Ricardo. Ça c'est toute une douceur.
La douceur n'a jamais été une de mes qualités, et je l'ai recherchée dans tout ce qui est extérieur à moi. Toute ma vie j'ai tenté d'imiter ce qui me semble être les caractéristiques d'une personne douce. Puis un jour, j'ai compris que je devais chercher ce qui m'empêchait d'être douce, quel comportement j'avais qui faisait de moi l'opposé de la douceur!J'ai eu beau retourner la question sous tous ses angles, je me suis dit que c'était sans doute un trait de caractère que je ne pouvais changer. Puis un jour, c'est la vie qui m'a donné des réponses. Je me suis retrouvée vraiment mal en point. Le TGV que j'étais, venait de frapper un mur. Il ne me restait qu'à profiter de ce temps d'arrêt forcé pour comprendre ce qui m'avait mené jusque là. J'ai observé alors que je suivais le rythme que la vie m'imposait sans jamais avoir de considération pour mes limites. Il me semblait que c'était ce qu'il fallait faire, pourtant le résultat de mes actions posées en toute bonne foi n'avait rien de réjouissant, ni de satisfaisant et faisait de moi une personne tout à l'opposé de la douceur. J'ai alors réalisé que j'avais toujours tenté de répondre aux demandes, sur tous les fronts, la conséquence était d'être étiqueté comme empressée et pressée, brusque et même agressive, perfectionniste et insatisfaite, impatiente et intolérante, frustrée et grincheuse, et très très malade. La maladie me donnait une chance de comprendre, d'agir autrement, de me reconstruire. Le TGV accidenté que j'étais devenue a alors tenté de se remettre sur ses rails, en acceptant sa nouvelle condition physique et mentale et en s'engageant d'une manière plus réfléchie, quitte à s'arrêter en chemin. Ce ne fut pas simple, et ça ne l'est pas toujours. Pour m'aider, la Vie a mis sur mon chemin des maîtres, l'un d'eux fut mon petit chien. Imaginez le champs de vision de cette petite boule de poil (qui pèse 3 lbs) trottinant tranquillement sur le plancher, voyant surgir de nulle part, 2 grosses godasses qui se déplacent ensemble avant qu'il n'ait le temps de se tasser et qui déplace de l'air, au point de le bousculer sans même y toucher! j'exagère un peu, mais c'est quand même près de la réalité. Son seul refuge était le dessous des lits! Il m'est apparût évident que j'effrayais cette petite bête juste à me déplacer dans ma propre maison.

Quel rapport cela a-t-il avec le scrapbooking? Avez-vous déjà vu un TGV scrapbooker? La vitesse d'exécution offre-t-elle un espace à la création? Absolument pas, et laisser émerger la créativité fut un processus douloureux pour moi. La perfectionniste que je suis est une grande impatiente. Il me faut pratiquer un rituel de calme avant d'entreprendre toute réalisation. Calmer mon impatience, ma rapidité, ma brusquerie, mon perfectionnisme, mon agressivité, leur parler tout doucement, comme s'ils étaient des petits chiens effrayés que je tente de rassurer. Je respire par le nez, je mets une goutte de crazy glue sous chacune de mes fesses, je redresse mon dos, et je me transporte dans mon monde imaginaire. Là où tout est couleur, douceur, beauté, et croyez-moi, mes démons ne sont jamais loin!

Dernièrement, j'ai reçu une belle récompense, mon petit Tommy se fait prendre pendant que je scrapbooke, et il s'endort sur mes genoux...

En son honneur, j'ai réalisé cette page sur le sketch de Miss Titani de l'équipe de création de Passion Collimagination; et je vous offre cette carte aux couleurs de la Saint Valentin, créée à partir d'un sketch de Miss Summite.
A bientôt.

2 commentaires:

Summite a dit…

Wow je viens de lire une grande page de vie d'une personne qui a beaucoup de sagesse. Tu as appris beaucoup, bravo. On devrait tous apprendre de la vie. Merci

J'aime ma vie a dit…

Wow cette éloge a la douceur, on dirait que tu l'as écrit pour moi...

Immense MERCI